Pour quelques blogueurs, 3 ans ce n’est rien. En 3 ans, certains ont pu se créer un nom/ une réputation. D’autres ont su rester motiver et constants. En 3 ans, quelque-uns ont abandonné leur blogue. Et moi?

Le 27 mars 2016, j’ouvrai officiellement mon blogue sur wordpress. 3 ans plus tard, bien des choses ont changé.

Je me rappelle encore de ce jour. Le 24 mars 2016, je commençais à écrire ma présentation qui allait s’afficher sur le blogue. J’étais tellement stressée, j’avais même envoyé le texte à ma meilleure amie pour qu’elle me partage son avis. Lorsque j’avais écrit mon premier article qui s’intitulait 5 idées cadeaux pour Pâques, j’étais tout excitée. J’avais tellement hâte que le monde découvre mes idées et ma façon d’écrire. Le 27 mars 2016, je cliquais sur le bouton Publier!, prête à présenter ce que j’ai à offrir au monde du blogging. Résultat lors de la publication? Rien. Pas de vues, ni de mentions j’aime et aucun commentaire. À cette époque, pour être tout à fait honnête, je m’en fichais pas mal d’être  »populaire » sur wordpress. Je voulais juste écrire des billets sur des sujets que j’aime et pouvoir créer des liens avec d’autres membres de la communauté.

Ma motivation a surtout baissé lorsque j’ai commencé à me comparer aux autres. En voyant la quantité d’articles que les autres blogueurs/blogueuses publiaient et leurs plateformes médiatiques toujours on point, je me sentais comme la pire blogueuse du monde. Je ne me sentais jamais à la hauteur, je voulais en faire davantage, mais je ne peux pas, puisque je consacre la plupart de mon temps à mon éducation.

Je suis jeune et toujours aux études. L’éducation est une valeur chère à mes yeux. Je suis reconnaissante d’avoir la chance de vivre dans un pays où elle est accessible à tous. C’est pourquoi, à l’avenir, je compte sérieusement continuer mes études. Déjà, je suis une personne assez anxieuse. Alors avec toute cette pression des révisions, des examens et des petits soucis de la vie en général, eh bien c’était trop. Et c’est encore et toujours difficile pour moi de savoir prendre du temps pour le blogue. Déjà ma motivation d’écrire baissait graduellement et avec la pression de l’école, ça m’a mené à ne pas être investi à 100% et de ne pas être constante. Je prends toujours de nombreuses pauses sur mon blog, que cela soit pour me concentrer sur mes révisions ou tout simplement pour me ressourcer.

Dans la vie, il y a des priorités, et mon blogue, ne peut pas encore faire partie des miennes. J’aimerais vraiment, mais il vaut mieux que je prenne le temps de me concentrer sur des choses qui en valent plus la peine actuellement, comme mes études, et ensuite lorsque j’ai du temps à part, je peux me laisser du temps pour ma page web.

Si on veut que notre blogue gagne en popularité, il faut partager beaucoup de contenu, être active sur nos plateformes médiatiques et être souvent présent dans la plateforme wordpress. C’est ce que j’ai appris avec le temps et rester constante a toujours été ma plus grande difficulté pour garder mon blogue en vie.

J’ai appris, durant ces trois années, à être beaucoup plus organisé. C’est définitivement la clé du succès. En trois ans, j’ai compris que si je voudrais essayer de maintenir ma place dans le milieu, il vaut mieux que j’essaie de planifier mon temps pour avoir des moments où je peux écrire des articles, préparer mon contenu et être active sur le blogue. Évidemment, je ne suis pas encore hyyyyper organisée, mais j’essaie de m’améliorer à chaque jour;)

J’ai beaucoup perdu en prenant des pauses ou en n’étant pas la blogueuse la plus présente, mais vous savez quoi? Après un bon bout de temps, j’ai appris à être fière de ma petite communauté, j’ai appris à me donner une tape dans le dos lorsque je finis mon article et j’ai appris à arrêter de me mettre la pression d’être la parfaite blogueuse.

Quoique j’aie perdu beaucoup en n’étant pas souvent active, je me suis toujours forcée à progresser. Et parce qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai décidé de débuter par améliorer les images qui accompagnaient mes articles.

On est dans une époque où les images et l’esthétique prennent de plus en plus de place. Il faut réussir à s’adapter à ces changements pour continuer à offrir du bon contenu qui plaît autant à l’intellectualité qu’aux yeux des lecteurs.

Au début, les images qui accompagnaient mes articles étaient d’Internet. J’ai fait une gaffe de ne pas prendre conscience que ce ne sont pas toutes les images qui sont libres de droits. Donc, maintenant, je m’assure que si je prends des images du web, qu’elles soient libres de droits, ou du moins, écrire la source et l’auteur du multimédia ou demander la permission. Ça devient de plus en plus rare, car j’ai décidé d’apprendre à faire tout mon propre contenu, comme les images. J’ai commencé à prendre des photos qui n’étaient pas nécessairement les plus réussies et les plus belles. J’ai continué à m’améliorer en choisissant de meilleurs fonds et à savoir retoucher les photos ( modifier la lumière, les ombrages, etc.). Évidemment, je ne suis toujours pas une très bonne photographe, mais je fais de mon mieux.

AVANT
APRÈS/MAINTENANT

Bon, en 3 ans, je ne suis pas devenue une véritable instababe digne de ce nom en publiant toujours des photos incroyables, mais je suis contente de voir que mon évolution progresse. Évidemment, il n’y a pas que les images qui comptent dans les articles, car le plus important reste le contenu de ceux-ci.

Malgré la pensée populaire, écrire des articles n’est pas chose simple. Il faut d’abord trouver le sujet qui nous intéresse, rechercher la façon de le traiter pour l’aborder, écrire, corriger et se relire au moins cinquante fois. Ensuite, il y a tout ce qui accompagne notre article à insérer: les photos prises, les vidéos, les liens associés, etc. Enfin, ne pas oublier la mise en page de notre billet qui est primordiale et qui fait réellement une différence. C’est un long et laborieux processus. Tout cela prend du temps, et c’est difficile pour moi d’en avoir assez pour publier régulièrement des articles.

Alors malheureusement, encore jusqu’à maintenant, des fois mes articles ne sont pas assez on point, mais c’est définitivement quelque chose que je veux continuer à travailler. Je veux devenir de plus en plus fière de mon contenu et de mon blog.

Au début de la création du blogue, j’étais très constante et je me fixai comme objectif d’un article minimum par semaine. Cela me permettait de vous donner du contenu rapidement et de bâtir une communauté. Malheureusement avec le temps, j’ai décidé de diminuer la cadence. Avec le recul, je comprends et réalise que je me mettais beaucoup trop de pression avec cette échéance. C’est pourquoi je préfère amplement prendre le temps de vous écrire un bon billet, celui que j’aurai écrit avec mon cœur et dont je serai fière de vous partager.

Je veux retrouver le plaisir que j’avais au début. Je veux tout simplement écrire sur des sujets qui me plaisent et qui vont me correspondre.

S’il y a bien une chose que j’ai retenue depuis trois ans, c’est de toujours miser sur la qualité de mes articles que sur la quantité.

J’essaye de prendre un tournant différent sur mon blogue, d’oser écrire sur des sujets différents, de me lancer des défis, d’entreprendre de nouveaux projets, de partager mes idées et de tout simplement vous faire découvrir mes propres intérêts. J’ai envie de forger ma propre place dans le domaine.

Je n’ai pas envie d’être ni la plus populaire, ni la meilleure, tout simplement d’être moi.

Afin de bâtir une bonne communauté, d’en apprendre davantage sur mes lecteurs et de pouvoir tisser des liens avec eux, j’ai finalement pris la décision d’ajouter des médias sociaux au blogue. Alors j’ai créé la page facebook du blog et depuis environ un an, ouvrir finalement un compte instagram.

Alimenter ces réseaux n’est pas facile. Il faut constamment être connecté, publier des images et interagir avec les autres. Il faut beaucoup de temps, et ce temps, j’en ai peu. J’essaie de faire de mon mieux, mais ce n’est pas facile. J’imagine que les blogueurs vont bien se reconnaître.

Pour être tout à fait honnête, la page facebook n’est pas une réelle réussite, je me suis vite rendu compte que c’est sur Instagram où les gens sont maintenant le plus actifs. Ce n’est pas mon réseau social préféré, mais il m’a permis de découvrir de magnifiques créateurs/créatrices de contenu. J’admire ces blogueurs/blogueuses pour leur travail et je les respecte énormément. En voyant des gens qui se donnent tant dans leur blogue, ça m’a permis à moi d’être plus déterminée et me rappeler pourquoi j’ai un blog.

Parce que des fois, justement, j’oublie pourquoi j’ai un site. Comme tout le monde, ça m’arrive d’être démotivé. Chacun a ses propres raisons et ses propres buts à atteindre en en créant un. Et pour réussir et rester déterminé il ne faut pas oublier nos bases, nos raisons fondamentales de s’être embarqué dans un tel projet.

J’étais un peu mitigée au départ à mettre le blog sur des plateformes médiatiques, car j’avais conscience que les réseaux ont autant des avantages que des désavantages. Je craignais de ne pas savoir gérer, de me mettre trop de pression ou de faire face aux jugements des autres.

C’est pourquoi j’ai pris beaucoup de temps avant d’ajouter le blogue sur des réseaux, et je regrette, car ce fut une erreur. Je pense que si j’aurais directement ouvert, dès la création du blogue, des médias, cela m’aurait permis d’atteindre une plus grande communauté.

J’ai vite compris que les médias sociaux occupent une grande place dans le monde du blogging, ce sont des outils idéals pour se développer une bonne réputation, avoir un nom dans le domaine et se créer une bonne communauté. Ils ont leurs côtés négatifs, mais amènent aussi beaucoup de positif.

Je prends de plus en plus de plaisir à partager avec vous sur les réseaux, surtout sur Instagram. Ça me permet d’être plus proche de vous, de comprendre ma communauté et d’interagir avec vous, et ça , ça n’a pas de prix.

Après plus de 3 ans, je me suis finalement mis en tête qu’il faut que j’arrête de me comparer. D’arrêter de toujours penser que le blog de tel est meilleur, de trouver que tel compte est plus beau que le mien et de me mettre en tête que mon site est toujours moins on point que les autres. Chaque créateur/créatrice de contenu est différent ( tant mieux!) et j’apprécie vraiment leur travail.

Je suis reconnaissante pour ce que le blog m’a permis d’avoir, une petite communauté, dont je me rapproche et dont je suis fière.

J’ai envie de revenir plus forte et de donner à ma communauté, à vous cher lecteur, des articles de qualité, car vous le méritez.

Cela aurait pris plus de trois ans pour que j’ai assez confiance de vous partager la vraie facette de ma personnalité. À travers cette plateforme, j’ai la chance d’avoir une voix, aussi petite soit-elle, pour transmettre des messages, pour partager des opinions ou tout simplement pour aborder des sujets qui m’intéressent. Je ne prends, et ne prendrais, jamais cela pour acquis.

Chaque blogueur utilise son blogue à sa façon, et c’est ce que je trouve génial. Tout le monde a le droit d’exploiter sa plateforme selon ses intérêts. Certains décident de partager avec vous leur recette de biscuits, d’autres leur critique sur un livre et quelque-uns pour dénoncer une situation. Je ne juge pas un autre blogueur sur les sujets qu’il aborde, car cela fait plaisir de lire un article sur un bon film à regarder et à d’autres moments, lire un article qui va nous sensibiliser sur une cause. C’est très correct comme ça.

En trois ans, je constate à quel point derrière chaque article, se cache un travail laborieux et un auteur déterminé.

Je suis contente de vous annoncer qu’à mon tour, petit à petit, je prends mes propres initiatives et commence à réellement trouver ma place dans cette plateforme. Ça prend du temps, mais je retrouve ma motivation et ma passion à écrire. J’ai envie de m’ouvrir plus à vous que vous en sachez plus sur une fille au chocolat. 😉

Malgré les difficultés traversées en 3 ans, je suis fière de mon cheminement. De constater que vous êtes toujours autant d’abonnés qui ne m’ont pas abandonné au cours de la route, ça me rend vraiment heureuse. Je ne sais pas ce que l’avenir réserve pour moi et pour ce précieux blogue, mais sachez que depuis 3 ans, je fais de mon mieux pour vous offrir le meilleur contenu possible.

Ce blogue a été fondé par moi, mais sans vous, il ne serait pas pareil. Je travaille fort, croyez moi, pour vous donner le meilleur contenu, 100% moi. Merci de me suivre depuis plus de 3 ans , il m’en reste encore un bout, et je ne compte pas lâcher.

À tous ceux qui commencent dans le domaine, ou qui travaillent depuis bien longtemps dedans, l’un des conseils que je peux vous donner est de croire en vous.

Croyez en vos rêves, en vos projets et en vos idées pour les donner vie. Le fruit de votre travail va finir par vous récompenser, mais soyez patients, le chemin n’est pas facile, mais il en vaut amplement la peine.

Je vous envoie plein d’amour.

Xxxxxx

Une fille au chocolat