Nicole Kidman.

Reese Whiterspoon

Shailene Woodley

Zoe Kravitz

Laura Dern.

Meryl Streep.

Voilà le casting exceptionnel de Big Little Lies. Si la présence de ces six femmes formidables qui occupent chacune un rôle principal dans la série ne vous convainc pas encore, laissez-moi vous donner l’envie de commencer dès maintenant Big Littles Lies!

La série présente deux saisons. Au moment où j’écris ces lignes, une saison trois n’a toujours pas été confirmé.

Je n’ai rien à dire sur le jeu d’acteurs, à part que c’est du bonbon aux yeux. Chaque personne occupe un rôle spécifique et particulier qui crée une atmosphère encore plus absorbante. C’est franchement bluffant la façon dont les actrices et les acteurs ont su se mettre dans la peau de leur personnage.

Je me suis attachée à Renata la névrosée, à Madeline, la dur à cuire, à Jane, la mystérieuse et à Céleste, l’avocate aux bleus cachés.

On suit le quotidien de cinq femmes, durant les saisons 1 et 2, à travers leurs tourments de leurs vies quotidiennes. Cette présence féminine au petit écran amène un vent de fraicheur qu’il faudrait voir davantage.

Je me suis beaucoup attaché à ces femmes. Elles sont dépeintes sous leurs plus beaux jours, mais aussi sous leurs plus sombres. J’ai pleuré avec Céleste, je me suis mise en colère avec Renata et j’ai ressenti le désespoir de Madeline. J’étais captivée par l’univers de Big Littles Lies et j’attendais de regarder le prochain épisode avec hâte.

La série se penche sur des sujets de la société actuelle sans tabous et sans artifices, seulement avec de puissants dialogues et des images à couper le souffle. On finit par vouloir déménager à Monterrey, à vouloir aller se chercher un café du coin et à vouloir participer dans un comité de l’école du quartier.

Les messages véhiculés par la série et les textes bouleversants nous laissent sans voix, renforcés par les performances d’actrices qui nous chavirent par leur caractère explosif. La trame sonore s’agence parfaitement avec l’univers de la série et nous plonge davantage dans l’atmosphère mélancolique de Big Littles Lies.

Intro musicale de la série

D’ailleurs, les tempêtes ne sont jamais bien loin de Monterrey ; il n’y a pas de rebondissements qui manquent dans cette série télévisée. Il y a tellement de fortes personnalités et des caractères explosifs qui s’entrechoquent que cela finit par créer des flammèches. On est face à des situations qui nous force à réfléchir et à se questionner sur la façon que nous aurons réagi si c’était nous.

Si vous aimez plus la littérature, la série est fortement inspirée du roman à succès de Liane Moriarty, Big Littles Lies ou Petits Secrets Grands mensonges.

Alors si vous pensez que c’est votre genre de série, foncer ! Vous ne serez pas déçus !

xx

Une fille au chocolat